5 personnalités féminines noires à revoir en prélude à la journée du 8 mars

36




Autant qu’il existe de femmes, autant qu’il en existe d’histoires à raconter ; et pour les femmes noires, ce besoin peut parfois être beaucoup plus exacerbé. Plus d’une femmes clame haut et fort qu’elles ne sont pas féministes, mais oublient que c’est grâce au féminisme, aux différentes luttes mentes par des femmes, qu’elles ont voix au chapitre. Tournons nos regard aujourd’hui vers 5 de ces femmes qui ont marqué, et qui continuent de marquer l’histoire d’une tache indélébile.


1-Sanite Belair

A tout Signeur tout honneur ; ce serait manque d’égard de ne pas débuter cette liste avec une femme noire du terroir, et pas la moindre. Sanite Belair est une des figures emblématiques de la révolution haïtienne. D’abord affranchie, elle devint ensuite sergent, puis lieutenant lors du conflit des troupes françaises de l’expédition saint-dominguoise. A l’instar de plusieurs femmes noires ayant marqué l’histoire d’Haïti, on ne s’en rappelle pas souvent, mais Sanite Belair a fait tache d’huile.

2-Tarana Burke

Tarana Burke a fondé le mouvement « Me Too » en 2006 et a passé des décennies à soutenir les survivantes de violences sexuelles, en particulier les jeunes femmes de couleur. Inspirée par le mouvement de Tarana, la mobilisation #MeToo de 2017 a attiré une attention sans précédent sur les violences et abus sexuels dans les secteurs privé et public. Ce mouvement a contribué à exposer publiquement l’ampleur et l’impact des violences sexuelles et a initié un mouvement pour faire changer la situation, en mettant l’accent sur les voix et les expériences des femmes.

3-Maya Angelou

Maya Angelou est une écrivaine, actrice, poétesse et une militante afro-américaine. Elle est une figure emblématique du mouvement pour les droits civiques en Amérique. Son enfance à été douloureuse : à l’âge de huit ans, Maya Angelou fut violée par le nouveau mari de sa mère. En s’engageant contre l’Apartheid, elle y rencontre Martin Luther King et par la suite Malcolm X. Ils ont tous un objectif commun : l’égalité ainsi que des droits civiques pour la communauté noire. Cependant, ses amis seront assassinés et elle en sera dévastée. Sa première autographie « I Know Why the Caged Bird Sings » rencontrera un succès international ainsi que son film Georgia, Georgia qui est le premier film écrit par une femme de la communauté afro.

4-Jaha Dukureh

Après avoir subi des mutilations génitales féminines (MGF) et avoir été forcée de se marier à l’âge de 15 ans, Jaha Dukureh a commencé à s’élever contre ces deux pratiques et est devenue l’une des principales voix du mouvement. Mme Dukureh, ambassadrice régionale d’ONU Femmes pour l’Afrique, est aujourd’hui directrice générale et fondatrice de l’ONG « Safe Hands for Girls », qui apporte un soutien aux femmes et aux filles africaines ayant survécu aux mutilations génitales féminines et s’efforce de remédier aux conséquences physiques et psychologiques néfastes de ces pratiques tout au long de leur vie. Aux côtés des organisations de femmes et de la société civile, elle a contribué à l’interdiction des MGF par le gouvernement gambien, après la mobilisation des jeunes et les campagnes menées dans le pays.


5-Kamala Harris

Kamala Harris, 55 ans, est la première femme noire sur un ticket présidentiel dans l’histoire des États-Unis. De cette femme, il y a sans doute plein d’autres choses à dire ; mais cet élément les résume tous en effet.