6-7 juillet 2019, quoi au menu?

903


Le 6 juillet 2018 le volcan de la colère du peuple haïtien est entrée en éruption! Cet événement particulier et dévastateur a surpris plus d’un. Le gouvernement a voulu augmenter le prix des produits pétroliers. Le peuple a protesté avec force et fracas! Sa réponse a été immédiate, des barricades ont été érigées dans des carrefours, les laissés pour compte ont gagné les rue! Des scènes de pillages s’en sont suivies. Des entreprises ont été incendiées Cette explosion de colère a causé de lourdes pertes à l’économie haïtienne en seulement deux jours certes mais elle a marqué le réveil du peuple qui a fait comprendre à ses dirigeants qu’ils ne peuvent plus leur prendre le peu qu’ils possèdent! Le premier anniversaire des siamois LOCK et JERE BLOK OU  sera célébré en Haïti.


Surpris par les mouvements, certains sont revenus de leur travail à pied ou ont passé la nuit dans leur véhicule. Cette année ce sera tout à fait différent. L’annonce a été faite et la population commence à s’habituer au LOCK. Le Président ne veut toujours pas laisser le pourvoir ! Une paralysie des activités pendant plus d’une dizaine de jours n’est pas arrivé à bout de celui qui a imposé au peuple le budget qu’il a lui-même qualifié de criminel.


Avec la détérioration des conditions de vie de la population, l’inflation galopante et le climat d’insécurité plus de voix se sont élevées pour réclamer le départ du chef de l’Etat épinglé dans le dernier rapport sur la dilapidation des fonds PetroCaribe. Les mouvements de protestation se sont donc intensifiés à travers le pays. Le calme apparent des derniers jours ne présage rien de bon! Nous sommes dans l’œil du cyclone. Tout peut changer à n’importe quel moment. La sélection nationale de football fait rêver un peuple qui pourtant n’a pas oublié que ces joueurs se sont entrainés dans vingt-cinq stades fictifs. Une défaite face au Mexique peut déclencher le déferlement de la colère populaire. Sinon, le 7 février, Haïti jouera sa finale au Soldier Field, d’autres haïtiens fouleront eux les rues de la République pour se faire entendre.


En effet, un groupe de PetroChallengers, Nou Konsyan, a invité la population à se mobiliser les 6 et 7 juillet 2019 pour réclamer la démission du Président Jovenel Moise et la tenue du procès PetroCaribe. Ces deux journées de mobilisation devront toucher les dix départements de la République selon les responsables de la structure. Hui lieux de rassemblement (Champ de Mars, Cité Soleil, Delmas, Carrefour, Pétion-Ville, Bel Air, Route de l’Aéroport et le centre ville de Port-au-Prince) sont déjà indiqués pour les manifestations de la région métropolitaine.


La rue va faire entendre sa voix une énième fois. Vraisemblablement, les mandats d’amener émis contre certains leaders des mouvements de protestation dans la ville de Cap-Haïtien ne pourront pas calmer la colère de ce peuple qui patauge dans la misère. Reste à découvrir si les examens officiels prévus pour le 8 juillet pourront avoir lieu.