Covid-19 : Les effets secondaires des vaccins AstraZeneca plus mortel que d’autres.

52
(FILES) In this file photo taken on March 09, 2021 A medical worker holds a vial of the British-Swedish AstraZeneca/Oxford vaccine during a vaccination campaign at the National Museum of Science and Technology Leonardo Da Vinci, which is currently hosting the anti-Covid vaccination campaign with Multimedica in Milan. - Denmark, Norway and Iceland on March 11, 2021 temporarily suspended the use of AstraZeneca's Covid-19 vaccine over concerns about patients developing post-jab blood clots, as the manufacturer and Europe's medicines watchdog insisted the vaccine was safe. Denmark was first to announce its suspension, "following reports of serious cases of blood clots" among people who had received the vaccine, the country's Health Authority said in a statement. (Photo by Miguel MEDINA / AFP) (Photo by MIGUEL MEDINA/AFP via Getty Images)

Ce samedi 3 Avril 2021, les autorités de l’Agence Britannique de Médicament (MHRA) ont annoncé de nouveaux cas de thromboses associés au vaccin AstraZeneca. En conséquences  sept personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid AstraZeneca sont décédées de caillots sanguins, sur un total de 30 cas identifiés jusqu’ici.

 “Notre examen approfondi sur ces signalement se poursuit”, a indiqué la directrice de la MHRA, June Raine, dans un communiqué, précisant qu’aucun cas similaire n’avait été signalé pour le vaccin Pfizer/BioNTech. “Les avantages du vaccin AstraZeneca pour prévenir l’infection au Covid-19 et ses complications continuent d’être largement supérieurs aux risques et le public devrait continuer à recevoir le vaccin quand il est invité à le faire”, a-t-elle ajouté. La MHRA a précisé avoir reçu 24 mars, dernier, les signalements de vingt-deux cas de thromboses veineuses cérébrales et de huit autres cas de thromboses associées à un déficit de plaquettes, sur un total de 18,1 millions de doses administrées.

En publiant jeudi un avis sur les effets secondaires des vaccins administrés dans le pays, la MHRA avait indiqué que “le risque d’avoir ce type de caillots sanguins est très faible”. Plus généralement, “le nombre et la nature des effets indésirables signalés jusqu’ici ne sont pas inhabituels comparés à d’autres types de vaccins utilisés couramment”, selon elle.

Toutefois, le vaccin AstraZeneca, développé avec l’université d’Oxford, fait l’objet de suspicions dans plusieurs pays après des cas graves de formation de caillots sanguins, certains ont décidé de ne plus administrer ce vaccin en dessous d’un certain âge. Alors que plusieurs pays ont décidé de suspendre le vaccin AstraZeneca, d’autres l’interdit pour les moins de 60 et 55 ans, comme le Pays-Bas, l’Allemagne, le Canada et la France, la Finlande et la Suède pour les moins de 65 ans.