Des dizaines de morts en Haïti en deux semaines d’affrontements armés, des milliers de personnes fuient leur domicile

28

Les affrontements armés entre gangs rivaux à Port-au-Prince ont fait des dizaines de morts au cours des deux dernières semaines et forcé des milliers de personnes à fuir leur domicile, ont déclaré l’autorité de protection civile d’Haïti et une agence des Nations Unies.

Les gangs Chen Mechan et 400 Mawozo, dont le dernier a enlevé un groupe de missionnaires américains et canadiens l’année dernière, se livrent à une guerre de territoire depuis le 24 avril, tuant au moins 39 personnes et semant le chaos dans la capitale et ses environs.

“Au moins 23 maisons ont été incendiées et 48 écoles, cinq centres médicaux et huit marchés ont dû fermer leurs portes”, ont déclaré l’autorité et le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies dans un rapport transmis à Reuters jeudi.

Ce rapport décrit la situation jusqu’à mercredi après-midi.

Les affrontements ont également fait 68 blessés et ont paralysé les opérations du plus grand terminal pétrolier du pays, entraînant des pénuries de carburant, les gangs ayant détourné 10 camions-citernes.

Les gangs ont détourné 10 camions-citernes. Environ 9 000 personnes ont dû se déplacer vers d’autres habitations, ajoute le rapport.

Les gangs n’ont cessé de renforcer leur pouvoir depuis l’assassinat du président Jovenel Moise en juillet.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)