Dossier-BPH: Après avoir démoli les caisses de la BPH, Myriam Jean est promue Ministre de Jovenel Moise (Voir Rapport de l’ULCC, 2016)

2422

Le rapport de l’ULCC de 2016 sous la Direction de l’éminent juriste Lionel Constant Bourgoin révèle que la BPH, banque commerciale contient un Capital minimum de 60 millions  de Gourdes. Elle est aussi une institution d’épargne et de crédit qui accorde trois types de prêts: celui au logement, de consommation et ceux commerciaux avec des fonds de garantie de 750 millions de Gourdes.

Myriam Jean, directrice des opérations de la BPH a accordé plusieurs prêts douteux, soit à Evinx Daniel, Frantz Bastien et surtout Jovenel Moïse qui n’avait aucune qualification pour obtenir les prêts. La BPH en 2012 a accordé, sous forme de ligne de crédit, un prêt de 600 mille dollars USD à Martine et Jovenel Moïse. Selon les documents disponibles le couple  n’avait que 162,4 mille Gourdes et 6,000$ USD en banque. Le 28 mai 2013, la BPH a octroyé un prêt de 19 millions de Gourdes. Le Rapport de L’ULCC de 2016 indique que Jovenel Moïse n’a pas payé ses dettes envers la BPH qui devait arriver à échéance le 30 juin 2018.

Notez bien Myriam Jean est devenue Ministre du Tourisme en mars 2020 alors qu’elle devait être en prison pour abus d’autorité contre la chose publique et abus de biens sociaux au regard de la loi.

Voici quelques extraits du Rapport ULCC 2016:

I. « C‘est un projet que j ‘ai en a endosser en cours de route. Quand ii a été initié, je n ‘étais pas là. J’étais en vacances. D ‘après ce que le Directe air de credit et la Directrice adjointe, respectivement madame Jacqueline Salnave et madame Myriam Jean m ‘ont rapporté, c ‘est un dossier qui a éíé initié par le Gouvernement, le Gouvernement qui apporte la garantie, le Ministère des Affaires Sociales qui apporte les clients et la BPH qui finance. » ( Page 36)

II. « Des pertes consécutives a hauteur de cent vingt six millions cinq cent quatre vingt un mule cinq cent quarante cinq et 00/100 gourdes (Gdes 126, 581,545.00) ont été enregistrées pendant les trois (3) dernières années, suivant les données tirées du rapport d’audit dressé par le Cabinet d’expert comptable MEROVE-PIERRE. Cette catastrophe financière doit être ilnputée a de gestion, lincompétence et le manque de professionnalisme des différents Responsables qui se sont succédé a Ia tête de Ia BPH de 2011 a 2016, en l’occurrence M. André DAUPHIN, Madame Marie Gesly LEVEQUE, Madame Myriam JEAN et Madame Myriam FETIERE » ( Page 37)

III. Des poursuites pénales soient engagées contre: Les Responsables de la Banque en l’occurrence M. André DAUPHIN, Madame Marie Gesly LEVEQUE, Madame Myriam JEAN et Madame Myriam FETIERE pour abus d’autorité contre la chose publique et abus de biens sociaux au regard, respectiveoient de l’article 150 du code penal et l’article 5. 14 de la loi du 12 mars 2014 portant pré.iention et repression de la corruption. ( page 39)

Le Rapport de l’ULCC de 2016 recommande des poursuites pénales contre Madame Myriam Jean qui a écrabouillé les caisses de la BPH mais Jovenel Moïse l’a promue Ministre du Tourisme. Selon les informations confirmées, chaque prêt accordé à Jovenel Moïse ou autre, Madame Jean récolte des ristournes assez substantielles sans parler d’autres rumeurs persistantes qui circulent sur les jalousies maladives de Martine Moise envers la super Ministre.

Source rapport : https://www.scribd.com/document/497180882/l-Unite-de-Lutte-Contre-Ia-Corruption-ULCC-Rapport-Banque-Populaire-Haltienne-BPH