Droits Humains : Le rapport du département d’état qualifie le système judiciare Haitien de MAFIEUX ET CORROMPU

1154

Haïti est une république constitutionnelle dotée d’un système politique multipartite. Les électeurs ont élu Jovenel Moise à la présidence pour un mandat de cinq ans lors des élections nationales tenues en novembre 2016, et il a pris ses fonctions en février 2017. Les dernières élections législatives nationales ont eu lieu en 2016; les observateurs internationaux ont considéré les élections libres et équitables. Le Premier ministre Jean Henry Ceant a quitté ses fonctions en mars après un vote de défiance à la chambre basse du parlement.Les élections législatives prévues pour octobre 2019 n’ont pas eu lieu. En décembre, le Parlement n’avait pas approuvé de nouveau Premier ministre et de nouveau cabinet, ni de budget pour l’exercice 2018-2019.

La Police nationale haïtienne (PNH), institution civile autonome placée sous l’autorité d’un directeur général, assure la sécurité intérieure. La PNH comprend les fonctions de police, de correction, d’incendie, d’intervention d’urgence, de sécurité aéroportuaire, de sécurité portuaire et de garde côtière. Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique, par l’intermédiaire de son ministre et du secrétaire d’État à la Sécurité publique, supervise la PNH. Le Conseil supérieur de la police nationale, présidé par le Premier ministre, fournit des orientations stratégiques à la PNH. Le Conseil supérieur comprend également le directeur général de la PNH, l’inspecteur général en chef de la PNH, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Justice. Les autorités civiles ont généralement maintenu un contrôle efficace sur les forces de sécurité.

1-Allégations d’homicides illégaux par la police

2-Recours excessif à la force par la police

3-Détention provisoire arbitraire et prolongée; des conditions de détention difficiles et potentiellement mortelles

4-Un système judiciaire soumis à la corruption et à l’influence extérieure

5-Attaques physiques contre des journalistes;

6-Corruption et impunité généralisées;

7-Les délits impliquant des violences ou des menaces de violence visant des personnes souffrant de handicaps physiques, mentaux

8-violence sexuelles et la discrimination sexistes.