Élections ou Sécurité , Le leadership du PM Ariel Henry mise en question «Le peuple en a marre, car il crève de faim!»

20

Alors que l’insécurité fait rage en Haïti, les homicides volontaires et le kidnapping font le quotidien du peuple haïtien, le premier ministre Ariel Henry veut à tout prix faire revenir l’ordre afin d’arriver à des élections générales en Haïti. En effet, le premier ministre opte pour un task Force, afin de traquer les gangs armés jusqu’aux derniers.

Rappelons que, la primature dans une correspondance avait donné un délai à plusieurs secteurs de choisir trois de leurs membres pour la désignation d’un d’entre eux pour faire partir du nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP). Une démarche que plusieurs secteurs ont rejeté, arguant que l’heure n’est pas en faveur des élections.

Ainsi, le problème de l’insécurité constitue une entrave à des élections générales en Haïti, conscient qu’il faut résoudre d’abord ce problème, le chef du Gouvernement appelle à la conscience de tous pour un retour à la normale. « J’en appelle à la conscience patriotique des uns et des autres pour mettre un terme à nos tergiversations. Notre pays est en danger d’effondrement, ce qui constituerait un drame pour nous et un souci majeur pour nos voisins. »

« Mon souci principal a été et est encore de tout mettre en œuvre pour faire revenir mon pays, dans les meilleurs délais, à un fonctionnement normal des institutions démocratiques. C’est l’objectif qui a guidé et continuera de guider mes actions. » annonce Ariel Henry qui du même coup, en sa qualité de président du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) réitère son engagement à traquer les gangs armés avec la dernière rigueur et ils seront poursuivis jusqu’aux portes de l’enfer, a-t-il lancé

Toutefois, dans la note de démenti formel aux allégations mensongères, selon lesquelles le gouvernement aurait décaissé des fonds au bénéfice des gangs armés, à l’occasion de la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs au monument du Pont-Rouge, dans le cadre du 17 Octobre 2021. Ariel Henry promet de continuer à travailler au rétablissement de l’ordre, de la paix publique et de l’autorité de l’État et à créer un environnement sécuritaire propre à l’organisation d’élections générales dans le pays, dans les meilleurs délais.

Wallace Elie