Haiti en tête… des inégalités

687

L’homme le plus riche de la planète est un distributeur : Jeff Bezos, fondateur d’Amazon. Sa fortune, atteignant 100 milliards de dollars, est plus importante que le PIB de 50 pays Africains réunis. En Chine, Jack Ma a vendu via son site Alibaba pour plus de 4 milliards de dollars en une seule journée l’année dernière, plus que le PIB de 15 pays africains. Sa compatriote Yang Huiyan, sixième sur la liste des Chinois les plus riches établie par Forbes, a réussi à placer 6 milliards de dollars en sept jours dans le secteur de l’immobilier, plus que le PIB de 19 pays du continent.

Si l’on ne peut comparer ces célébrités avec nos prétendus riches Haitiens, comme certains le font sur les réseaux sociaux, nos élites creusent elles aussi les inégalités en continuant de centrer les économies africaines sur les rentes tirées de la vente des matières premières. La poursuite de ce modèle ne fera qu’agrandir le fossé , et ces élites ne maintiendront leur train de vie que si elles accaparent une part toujours plus importante de cette rente, au détriment de la majorité, au lieu de transformer l’ économies Haitienne.

Avec l’intelligence artificielle, la robotisation, l’impression 3D, nous allons assister à une plus grande altération de la valeur travail. Haiti a encore quelques chances de réussir son saut d’impala, à condition de faire vite et de profiter des fenêtres d’opportunités démographiques (jeunesse, urbanisation), climatiques (potentiel immense en énergies renouvelables) et technologiques (innovation frugale) qui s’offrent à elles. Le temps est venu d’agir comme les héros de l’indépendance