Jovenel Moïse renvoie les Vorbe pour rendre opérationnelles ses 27 compagnies d’électricité

969

Le jeu de coquin du président de la république Jovenel Moise a débuté depuis sa 1ère annonce concernant ses intentions  d’électrifier le pays 24/24, en Juin 2017 « Je me donne entre 18 et 24 mois pour qu’Haïti ait de l’électricité 24/24 ». Bien que l’intention était bonne mais, Jovenel Moise avait d’autres projets, où l’électricité n’y figurait réellement pas.

On se rappelle avec quelle manque de délicatesse le chef de Communication de l’EDH, Jose Davilmar a été mis à pied, à cause des révélations qui ont mis le projecteur sur la faisabilité du projet électricité 24/24 de Jovenel Moise. Rien qu’un slogan, voilà ce qu’était ce projet selon les aveux de M. Davilmar.

Le combat contre ceux qui, selon le président voulait lui mettre des bâtons dans les roues a continué.  Il a ainsi forcé les Vorbe à fuir le pays et s’est ensuite accaparé des locaux Varreux 1 et 2, les reprochant d’avoir mal utilisé les fonds de l’état. Selon une vidéo de plusieurs citoyens haïtiens sur la crise socio-économique et politique sur l’application Zoom, l’ancien chef de Communication de l’EDH Joachim Jose Davilmar, a révélé que Jovenel Moise a forcé  la Compagnie SOGENER, à se retirer parce qu’il avait déjà mis sur pied 27 compagnies d’électricité, chacune à une appellation différente et ceci dans 52 communes.

Une jalousie for bien explicitée à l’endroit de la famille Vorbe. Jovenel Moise voulait rapidement les remplacer et surfacturer l’état dans son projet d’électricité.

Le projet d’électrification du pays du chef de l’état n’est autre qu’un projet d’enrichissement illégal, et la population devrait avoir plus de précision sur cette affaire.

W.E
Communicateur Social/journaliste.