L’ancien ministre des sports haïtien Evans Lescouflair accusé de viols d’enfants selon le journal TheGuardian

60

Un ancien ministre des sports d’Haïti a été accusé d’avoir violé à plusieurs reprises une élève de 11 ans lorsqu’il était enseignant dans les années 1980. Il fait l’objet d’un procès civil intenté par plusieurs autres victimes présumées qui affirment qu’il a abusé d’elles sexuellement.

Les plaintes contre Evans Lescouflair, qui a occupé plusieurs postes au ministère haïtien de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique entre 2008 et 2011 et qui reste influent dans le football haïtien en tant que président du Club Sportif Saint-Louis, ont été envoyées jeudi au commissaire du gouvernorat de Port-au-Prince par des avocats travaillant au nom de Claude-Alix Bertrand et de plusieurs autres victimes présumées. Il est entendu qu’ils contiennent des accusations selon lesquelles l’une des victimes présumées de Lescouflair se serait suicidée en 2008.

“Il s’agit d’une plainte pénale pour viols répétés sur des mineurs de moins de 15 ans”, a déclaré l’avocat Franck Vanéus au Guardian. “La peine encourue pour ce crime est la réclusion criminelle à perpétuité”.

Bertrand – ambassadeur haïtien à l’Unesco et capitaine de l’équipe nationale de polo d’Haïti – a déclaré au Guardian qu’il avait été abusé par Lescouflair lorsqu’il était un élève de 11 ans à Saint-Louis de Gonzague à la fin des années 1980.

“Il a touché mes parties intimes d’une manière que personne ne l’avait fait auparavant”, a déclaré Bertrand. “C’était tellement inconfortable. Je ne comprenais rien, je n’étais qu’un enfant. Je lui ai demandé pourquoi il le faisait. Il a continué à le faire et m’a demandé : “Tu n’aimes pas ça ?”.

“Après ce jour-là, j’ai essayé d’éviter son regard. Mais il m’a retenue une deuxième fois, une troisième fois. Chaque fois qu’il me tenait à l’écart après un cours, les choses allaient plus loin jusqu’au jour où il m’a violée. Il m’a pénétrée. J’ai pleuré, le suppliant d’arrêter mais rien n’a changé. Cela a duré deux ans. Cela s’est passé dans un bureau éloigné de la salle de classe”.

Bertrand dit qu’il a souffert d’une grave dépression, mais qu’il n’a pas signalé les abus parce qu’il avait peur des conséquences potentielles.

“J’ai grandi dans une société où les enseignants avaient tous les droits”, dit-il. “Je pensais que personne ne me croirait. Je pensais même que je pourrais être puni pour cela … Je n’avais que 11 ans, j’étais un enfant et j’avais tellement peur. Il a continué jusqu’au jour où je suis tombée malade”.

La famille de Bertrand a ensuite déménagé aux États-Unis, où il reçoit un traitement psychiatrique depuis plusieurs années.

“Cet endroit est resté dans mon esprit”, dit-il. “Aujourd’hui encore, c’est difficile, je ne vais pas mentir. Depuis que j’en ai parlé pour la première fois, ma vie a changé. La vie de mes parents a également changé. Mais je dois faire face car je ne suis pas la seule victime de cet homme. Cela fait plus de 40 ans qu’il abuse de jeunes garçons dans notre pays.”

Lescouflair a refusé de répondre aux questions du Guardian mais a déclaré au journal haïtien La Nouvelliste en février, après que les accusations de Bertrand aient été rendues publiques, qu’il n’avait “rien à dire, puisque l’homme qui a fait cette déclaration est marié à un homme de nationalité étrangère” – une référence au fait que Bertrand est gay.

Pendant son mandat de ministre des Sports, Lescouflair a travaillé en étroite collaboration avec Yves Jean-Bart, l’ancien président de la Fédération haïtienne de football (FHF), qui a été interdit de football à vie en décembre 2020 après avoir été reconnu coupable d’abus sexuels et de harcèlement sur de jeunes joueuses. Lescouflair est accusé d’avoir abusé de garçons du système de formation du Club Sportif Saint-Louis après avoir mis en place un programme d’académie connu sous le nom d’Anafoot avec l’entraîneur Jacques Succès Orisme en 2008. Orisme est décédé en avril 2020.

“Lescouflair disait toujours à Jacky de surveiller ce garçon ou ce garçon”, a déclaré une victime présumée qui ne voulait pas être nommée. “Chaque fois que Lescouflair venait, un garçon était ‘puni’. Cela se passait dans la chambre de Jacky. Jacky a également violé beaucoup d’entre nous. Mais d’autres personnes ont abusé de nous – c’était terrible. Pendant les trois mois que j’ai passés là-bas, c’était un cauchemar. Comme je l’ai dit, certains de mes amis sont partis avec moi. Nous étions des enfants et en fuite. Nous étions dans trois catégories : moins de 15 ans, moins de 17 ans et moins de 20 ans. J’avais 14 ans quand c’est arrivé. Et vous savez, un de mes amis est mort à cause de cela. Il s’est suicidé en 2008. Il était une victime de Lescouflair”.

La mère du joueur décédé a déclaré : “Nous avons tellement peur. Lescouflair est toujours un homme puissant. Nous ne faisons pas confiance à la justice ou à la police haïtienne. Notre fils est mort après avoir été violé par cet homme. Nous voulons faire quelque chose, mais quoi ? Nous pourrions être tués rien qu’en révélant notre existence”.

Il est entendu que les avocats ont demandé une audience à huis clos afin que certaines des victimes présumées puissent conserver leur anonymat. Lescouflair a été accusé de viol sur des garçons mineurs en 2010, mais l’affaire a été classée par un juge en raison d’un manque de preuves. En 2015, Lescouflair a été accusé d’avoir abusé de jeunes joueurs par Himmler Rebu, qui a été ministre des sports entre 2014 et 2015, dans une lettre au Nouvelliste. Il est également entendu que Rebu a envoyé un rapport au président du pays de l’époque, Michel Martelly, qui alléguait que certains des abus de Lescouflair avaient eu lieu au Centre Technique National de la FHF à Croix-des-Bouquets pendant le règne de Jean-Bart.

“Le sujet sur lequel vous enquêtez a fait l’objet d’un rapport officiel envoyé aux plus hautes autorités de mon pays lorsque j’étais ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civile”, a déclaré Rebu au Guardian. “Je dois garder une réserve de devoir et ne peux pas répondre à vos questions”.

Pendant ce temps, l’appel de Jean-Bart contre sa suspension à vie de la Fifa se tient cette semaine, avec un verdict attendu en juillet.

Source : https://www.theguardian.com/football/2022/mar/26/former-haitian-sports-minister-evans-lescouflair-accused-of-raping-children