Le Professeur Jean Ronald Joseph, nouveau Directeur du FNE reconnait publiquement “la contribution de la diaspora haïtienne”*

67

Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation professionnelle,
Monsieur Le Ministre de l’Économie et des Finances
Monsieur le Ministre de la Planification et de la coopération Externe
Madame la Ministre des haïtiens vivants à l’étranger
Monsieur le représentant du secteur des syndicats au Conseil de Direction
Messieurs les directeurs et Mesdames les directrices des différentes unités
Messieurs et Mesdames les cadres de FNE
Messieurs et Mesdames membres du personnel technique et de soutien
Distingués invités, membres de ma famille,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec un immense plaisir et honneur que je prends la parole aujourd’hui pour remercier Son Excellence, le Premier ministre, Dr Ariel Henry, d’avoir placé sa confiance en moi pour assurer cette lourde tâche de Directeur General du Fonds National de l’Éducation (FNE). Je m’engage à assumer, d’entrée de jeu, ma fonction avec intégrité, en privilégiant le respect des valeurs républicaines, entre autres : la bonne gouvernance, la transparence, la reddition de comptes. Je considère mon installation à cette fonction, non seulement, comme un nouveau défi à relever dans le service public, mais également comme une restitution à la société haïtienne pour avoir investi largement dans ma formation académique.

Cette institution prestigieuse (FNE) qui relève du domaine de l’éducation s’implique dans la jouissance pleine du droit à l’éducation de tous les enfants haïtiens et, surtout avec une emphase dans le milieu rural. À travers le FNE, l’État s’investit dans la gratuité de l’éducation fondamentale afin d’éradiquer la non-scolarisation de nos enfants. En tant que Directeur général, je vais poursuivre les politiques éducatives inscrites dans les termes de référence et consolider les acquis, tout en initiant quelques innovations, dans la lignée des objectifs de l’institution. Je vais décupler mon énergie, de concert avec le personnel administratif, technique et de soutien pour accomplir, sans détour, la noble mission qui m’est confiée. Je compte sur la collaboration de toutes et de tous, en mettant en évidence le sens du devoir citoyen envers la société et surtout envers nos enfants.

Durant tout le temps du mandat qui m’est confié, je m’engage à privilégier un mode de gestion axée sur les résultats, en assurant une parfaite synergie entre les différentes directions. C’est une option, pensé-je, qui s’avère nécessaire et pertinente pour parvenir au bout. De ce fait, je compte sur le soutien inestimable du conseil de direction pour atteindre les résultats escomptés.

L’avenir de notre pays que nous chérissons tous, dépend d’une éducation citoyenne sans biais, une éducation à la hauteur des enjeux du développement du pays. Cela dit, l’éducation doit être une priorité. En ce sens, je confirme déjà une collaboration sincère et franche avec mon ministre de tutelle. Nous allons, ensemble, porter l’étendard et le flambeau de ce secteur au plus haut niveau au sein du gouvernement du Premier ministre, Dr Ariel Henry.

Je saisis l’occasion pour saluer et féliciter mon prédécesseur,Monsieur Joseph Frantz Nicolas qui a su maintenir une dynamique institutionnelle depuis la création du FNE jusqu’ à cette présente minute. Directeur Nicolas, n’hésitez pas à partager avec moi vos expériences et votre expertise acquises au sein de cette administration.

​Le Fonds National d’Éducation (FNE) est alimenté par la solidarité et la contribution de la diaspora haïtienne en majeure partie. Cela témoigne l’engagement de ce secteur dans le développement social, économique, et politique du pays. À travers mon organe, le peuple haïtien. le gouvernement, ainsi qu’Haiti tout entière,remercient nos compatriotes qui vivent à l’étranger de leur inestimable soutien.

Le FNE s’aligne dans le combat contre la disparité sociale dans le pays à travers l’implémentation des bâtis scolaires et le renforcement du parc scolaire, avec une éducation de qualité. Aussi, il est impératif d’affirmer aujourd’hui ici en ces lieux que le FNE jouera sa partition aux cotés du ministère de l’Education nationale, dans la reconstruction des écoles dans le Grand-Sud affecté par le séisme dévastateur du 14 août dernier.

Je demeure convaincu que, dans le cadre de ma fonction, nous trouverons ensemble les voies et moyens pour affronter les défis de l’heure et mettre en œuvre le processus de renforcement des projets éducatifs.

C’est le moment opportun de remercier ma famille, mes collègues et amis, pour leur accompagnement et le soutien permanent tant affectif et moral qu’ils m’ont apporté, face à cette nouvelle responsabilité citoyenne que j’assume. Également , je remercie le grand architecte de l’univers qui m’imprègne toujours de la sagesse et de l’humilité à servir mon pays.
C’est dans cet esprit de convivialité, du respect des normes que je ne saurais conclure mon allocution sans ne pas faire référence au terme générique de FNE:
L’education, nous renforçons; l’avenir, nous consolidons !
En conséquence, je lance un appel solennel à toutes et à tous pour dessiner un avenir meilleur à nos jeunes par le biais du renforcement de l’Education.
Je vous en remercie !