Le projet référendum de Jovenel Moïse ne bénéficiera pas de l’appui du PHTK

106

La volonté de changer la constitution amorcée par le président Jovenel Moïse n’intrigue pas le PHTK de Michel Joseph Martelly. Pour le président du parti haïtien Tèt Kale, Liné Balthazar les alentours de M.Moise ne l’expliquent  pas vraiment  ce qu’il y’a dans ce projet de constitution.

Intervenant sur les ondes de Magik 9 le vendredi 16 avril 2021, le Président du Parti Haïtien Tèt Kale, Liné Balthazar prétend que le projet visant à changer la constitution de 1987 pour lequel Jovenel Moïse se donne corps et âme,  ne trouvera pas la bénédiction du PHTK et Mouvance. Au lieu de s’éterniser sur ce projet, Liné a plustôt conseillé le président jovenel Moïse de changer le conseil électoral provisoire contesté pour enfin s’accentuer davantage sur la réalisation des élections.

“Le projet référendum donne une nouvelle existence du modèle  d’un  régime autoritaire de Vincent avec la constitution de 1935”, estime Liné Balthazar qui croit que l’heure n’est pas favorable pour changer la constitution du mars 1987. C’est de préférence le moment pour que M.Moïse travaille sans relâche pour trouver un accord politique pouvant permettre aux  acteurs de se diriger vers les élections.

Plus loin, M. Balthazar a rappelé que le 8 avril le directeur de  l’Office National d’Identification (ONI) avait déjà montré  que ce référendum n’aura pas lieu vu son incapacité à livrer à temps toutes les cartes. À en croire les dires du président du PHTK sur l’ensemble du territoire du pays l’ONI a fait état de 4.3 millions de citoyens qui sont déjà enregistrés.

Moinius Sonly