Les Haitiens doivent choisir entre l’Armée d’Haïti et l’armée cannibale !

477

« Je jure et promets solennellement fidélité à la République d’Haïti. Je jure de la servir selon mon honneur et ma conscience et de la défendre contre tous ses ennemis, quels qu’ils puissent être. Je jure allégeance et respect à la Constitution et au drapeau. Je jure et promets obéissance aux ordres de mes supérieurs hiérarchiques, et ce conformément aux règlements des Forces armées d’Haïti… ». La tête altière et hauts les fronts, fiers dans leurs treillis à peine sorti de chez le couturier, ces 15 officiers, 50 aspirants sous-officiers et 250 soldats ont prêté serment d’allégeance ce qui consacre leur entrée définitive dans les Forces armées d’Haïti (FAd’H).

Exhibition, défilé, parade… ces nouveaux militaires ont tout fait pour charmer le chef de l’État, le Premier ministre démissionnaire, le haut état-major de l’armée, les membres du gouvernement, les membres de leurs familles et d’autres personnalités qui assistaient à la cérémonie.

Cernés dans leur Quartier Général  du Champs de Mars par la PNH et une partie de la population qui s’est ralliée à celle-ci, alors que la mitraille crépite aux quatre coins du pays, les militaires re-mobilisés, membres fraîchement émoulus des FADH, se sont trouvés, durant la journée de ce dimanche gras et jusqu’à la tombée de cette nuit, dans un affrontement bruyant et même sanglant avec les membres révoltés et revendicateurs de la PNH.

Bilan : un mort dénombré dans chaque camp et plusieurs blessés légers dans  celui de la Police.

”_Nous ne cherchons pas l’affrontement, au contraire, nous souhaiterions l’ouverture rapidement d’un couloir humanitaire d’évacuation et lançons un appel urgent au calme_” . Telles ont été les paroles du colonel Jodel Lessage à l’ancien Premier Ministre Evans Paul, contacté en la circonstance pour servir de porte-parole et de temporisateur dans cette malheureuse affaire.

Kplim lance donc sur Scoop FM un appel urgent à la société civile et aux églises pour éviter une désagrégation de la situation pouvant déboucher sur un bain de sang.

La différence entre les deux c’est que l’armée cannibale est une bande de civiles armées qui terrorisaient leurs ennemis.  Alors que  les  FADH avaient une chaine de commande identifiable et  étaient une institution reconnue par la constitution mais transformée en  une organisation Criminelle qui a tué plus de 5000 innocents sans armes en 1991. Avec une pareille structure ces dirigeants  ont commis des crimes contre l’humanité.

Les FADH sont à la base de tous les coups d’états  donc un élément de déstabilisation éminemment anti démocratique 

Les options sécuritaires d’un pays ne  peuvent pas se réduire à choisir entre  les FADH Criminelles et drogue Dealer  et l’armée cannibale.

La différence entre les deux c’est que l’armée cannibale est une bande de civiles armées qui terrorisaient leurs ennemis.  Alors que  les  FADH avaient une chaine de commande identifiable et  étaient une institution reconnue par la constitution mais transformée en  une organisation Criminelle qui a tué plus de 5000 innocents sans armes en 1991. Avec une pareille structure ces dirigeants  ont commis des crimes contre l’humanité.

Les FADH sont à la base de tous les coups d’états  donc un élément de déstabilisation éminemment anti démocratique 

Les options sécuritaires d’un pays ne  peuvent pas se réduire à choisir entre  les FADH Criminelles et drogue Dealer  et l’armée cannibale.

Choisir Entre l’Armée d’Haïti et l’armée cannibale !