Lettre de Jerry Tardieu au ministre de l’Intérieur en référence au dossier de la Place St-Pierre

28

Pétion-ville, le 25 avril 2022

M. Litz Quitel

Ministre de l’intérieur

En ses bureaux

Monsieur le Ministre,

Je vous présente mes compliments et m’empresse de dénoncer aux offices de votre ministère un dossier établissant que certains agents qui occupent ad interim les bureaux de la mairie de Pétion-ville sont en train d’exposer à une transaction commerciale douteuse la mythique Place Saint-Pierre qui a toujours occupé une belle place dans le cœur et dans l’histoire des haïtien(ne)s.

En effet, Il a été porté à notre urgente attention qu’un prétendu contrat aurait été signé pour octroyer à une firme privée le droit d’interdire au peuple l’accès à cette place publique – véritable joyau patrimonial – qu’elle entend transformer en un « parc de loisirs privé payant ». A l’heure ou l’insécurité fait rage, ou les entrées nord et sud du pays sont des NO MAN’S LAND livrés aux bandits, nous poussons l’absurde à vouloir aménager des parcs de loisirs dans une capitale qui devient tous les jours un vaste mouroir et un cimetière à ciel ouvert.

D’évidence ceux et celles qui agissent en l’espèce n’ont pas qualité pour le faire. Aussi par la présente, nous vous demandons de bien vouloir préciser pour la population si ces agents intérimaires agissent en votre nom comme titulaire du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT) ou si vous vous reconnaissez à travers cet acte de forfaiture de telle manière que votre réponse puisse nous servir à prendre telle disposition qu’il appartiendra.

Cette opération mercantile scandaleuse a déjà réveillé les consciences endormies. De l’est à l’ouest de la commune, vent debout, les citoyens de toutes couches sociales entendent refuser l’inacceptable et contrarier cette dérive. La tentative d’anéantissement de la Place Saint-Pierre est une attaque contre le droit inaliénable de la population (notamment les plus pauvres) à disposer d’espaces publics pour des promenades en famille, des fêtes culturelles ou une simple pause pour échapper, l’espace d’un moment, aux affres de leur misère quotidienne.

Quels seront les prochains patrimoines à brader au plus offrant ?La place d’armes des Gonaïves ? La Place Notre dame du Cap Haïtien ? La place Philippe Guerrier de Saint-Marc ? La Place Toussaint Louverture de Jacmel ? Il est grand temps de rétablir l’ordre en Haïti. La vigilance patriotique est de mise face aux fossoyeurs de la patrie qui aujourd’hui, n’hésitent même plus, à dépecer le sol sacré arrosé du sang de nos ancêtres contre espèce sonnante et trébuchante.

Sans autre pour aujourd’hui

Jerry Tardieu

Ex-Député de Pétion-ville