L’ex président haïtien Michel Joseph Martelly déclaré Personne Non Grata, en république Dominicaine

137

Alors le groupe musical de l’ex président haïtien Michel Joseph Martelly s’apprête à donner un concert au Hard Rock Café de Santo Domingo ce vendredi 14 Mai 2021, des organisations civiles et sociales le déclarent personna non grata et croit qu’au lieu d’être dans un café, il devrait être sur un banc à la Cour pénale internationale.

« M. Martelly, au lieu d’être dans un café à  poursuivre son spectacle dépravé, insipide et misogyne devrait être sur un banc à la Cour pénale internationale, car les crimes contre l’humanité commis contre des dirigeants sociaux et des politiciens pendant son mandat, et ceux commis aujourd’hui sous le pouvoir de son acolyte, le dictateur Jovenel Moïse, ne peut et ne doit pas être oublié, ils méritent enquête et justice” ont-ils déclaré.

Ces organisations ont reproché l’ex président Michel Joseph Martelly et son acolyte au pouvoir Jovenel Moïse, de la plus grande gaspillage financière en Haïti le Petrocaribe.

« Le FONDS de solidarité PETROCARIBE, tel que conçu par l’ancien président du Venezuela, Rafael Hugo Chávez Frías, aurait dû être utilisé pour promouvoir le développement économique et social d’Haïti. Aujourd’hui, le peuple haïtien souffre de famine avec les politiques mafieuses du Parti Haïtien Tèt Kale, (PHTK), le parti des skinheads, une organisation fasciste créée par Martelly et l’empire pour aspirer les deniers publics à leur profit et dans l’intérêt de la États-Unis et d’autres colonialistes comme la France et d’autres. Martelly / Moïse ont doublé la pauvreté d’Haïti. » argumentent ils.

En effet, en République voisine, près d’une vingtaine d’organisations sociales et civiles, d’une seule voix arguent « Du sang de leurs enfants et de leurs mères: Michel Martelly HORS de la République Dominicaine !! Défendons la VIE, la Dignité, la Démocratie et la JUSTICE SOCIALE en Haïti! »

Wallace Elie