Mise à part du véhicules du président et le PM. Pourquoi pas une interdiction générale des vitres parfumées ?

73

Lors d’une conférence de presse le mercredi 03 mars Le Dg a.i de police nationale d’Haïti, Léon Charles ,a finalement prononcé depuis son arrivée à la tête de l’institution policières sur le kidnapping qui prévaut dans le pays. De ce fait le Dg par intérim a annoncé la mise en place d’un numéro d’urgence  “122” pour informer la PNH sur les éventuels cas d’enlèvement et un déploiement massive des policiers dans toutes les artères du pays dans les jours qui viennent dans l’objectif de donner une réponse aux  individus qui prennent le malin plaisir dans l’enlèvement  ou assassinat  des paisibles citoyens.

Dans un communiqué daté  03 mars  2021 portant la signature   du premier ministre ,Jouthe Joseph ,la primature a informé le pays que des mesures relative à la sécurité publique est prise en vue de contrecarrer le kidnapping. Parmi lesquelles “Interdiction temporaire des vitres teintées pour tous les véhicules en circulation sur le territoire de la république, y compris pour ceux de la police nationale d’Haïti ;selon le communiqué cette mesures ne concerne pas les véhicules portant les nouvelles plaques d’immatriculation 《Officiel, corps Diplomatiques et corps Consulaires》. Selon le communiqué cette mesures rentre en vigueur dès ce samedi 6 mars 2021 ,passé de ce délai les forces de l’ordre sont autorisés à utiliser les contraintes légales prévues au code de la route à la loi pénale.

Toujours selon ledit communiqué, les conteneurs transportant des effets personnels seront désormais reçus uniquement aux ports de Port-au-Prince et du Cap-Haitien. Cette mesure sera prise en charge par le ministère de l’économie et des finances (MEF) en ce qui a trait à son l’application.

C’est le Ministère de l’intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT), le Ministère de la Défense (MD), le Bureau du Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique, la Police Nationale d’Haïti (PNH), entre autres, sont directement responsables des institutions publiques, et veillent à la mise en œuvre immédiate de cette mesure concernant les véhicules immatriculés « SE et IT », relevant de leur gestion.

“Face à ces mesures c’est le gouvernement qui doit d’abord donner le ton” a laissé entendre Roberde Céliné dit Bob C ce mercredi au journal “Grand Boulevard”. Toutes ces mesures me font sentir que les autorités ne sont pas encore identifiées le foyer des kidnappeurs ou du moins, il semblerait que le service de renseignement de ce gouvernement n’a point atterri, ce pendant le service de renseignement de ces invidus malfrat fonctionne très bien. A poursuivi le journaliste.

Compte  tenu de la réalité, Himmler Rébu juge qu’il est nécessaire d’adopter des telles mesures ce pendant, le colonel   estime que le délai de trois jours Accorde aux propriétaires des véhicules pour les deteinter est trop court, le colonel croît aussi qu’un dispositifs de sécurité dans les rues en vue de donner aux citoyens l’impression que l’état prend le contrôle de la situation saurait mieux. a
a suggéré le président du grand rassemblement pour l’évolution d’Haïti ,ce jeudi 04 mars sur les ondes de la radio Caraïbes.

De plus, Le colonel Himmler Rébu  a fait savoir que ministère de la défense et le ministère de l’intérieur et de la collectivité territoriale n’ont pas la mission d’intervenir sur la voie publique  mais de préférence  ce sont le ministère de la justice,  le bureau du secrétaire d’État à la  sécurité publique et la police qui devraientêtre chargés de l’application de ces mesures.

Ces nouvelles ont attiré l’attention de la république, où plus d’un croît que ces dispositions sont bonnes mais se questionne également pourquoi elles ne sont pas applicable pour toutes personnes lorsqu’on connaît que les cas d’enlèvement alertés derniers jours sont enregistrés des véhicules vitres parfumées  de plaques d’immatriculation service de l’état (SE) mais aussi des véhicules à plaque Officiel (OF) . L’ex Dg de la pnh  Michelange Gedeon l’avait été  confirmé lors de sa convocation au sénat en mai 2019.

Nos représentants dans  leur bon droit , doivent mettre le pays en confiance sur cette question, pour que cela soit , ils doivent d’abord commencer à circuler avec leurs vitres sans tain puisque ce sont eux qui ont des blindés et des sécurités.Il n’est pas une nouvelle pour personne que Haïti devient l’un des pays du monde pour ne pas dire l’unique que les droits de ses concitoyens sont rosés  chaque jour par les autorités qu’ils paient avec leurs argents  pour en garantir leurs sécurités  civiles ,sanitaires,  de l’emploie, alimentaires ,sociales, en autres  pendant qu’ils n’ont rien reçu en retour que le contraire. Aujourd’hui les haïtiens sont désorientés face à cette situation. Pire ils ne connaissent pas vraiment à qui fait confiance.

Oui ces mesures doivent  être prises  en compte de longue date parce que ça fait bon nombre de jour depuis  que l’opinion publique alertent les autorités sur ce sujet . Mais au fond est-ce que ces mesures vont vraiment réduire aux nombres de cas d’enlèvements pendant qu’on soupçonnait à répétition les véhicules des parlementaires et autres autorités dans des actes pareils ? En tout cas attendons voir si ces dispositions seront vraiment respectés et donneront de résultat puisque ce sont encore nos chefs qui voilent toujours les principes.