Pour honorer le 1er Janvier 1804, Il faut d’abord une volonté de puiser dans notre histoire, et prendre conscience de nos intérêts et les défendre

90

Haiti est vieille par ses traditions et jeune par son entrée dans la modernité occidentale.

Il faut d’abord une volonté de puiser dans notre histoire, dans nos valeurs culturelles. Parce que, dans le passé de ce petit pays , nous retrouvons notre unité, nos origines communes que nous avons tendance à oublier aujourd’hui dans l’éclatement que provoque la mondialisation. Au regard du passé, nous prenons conscience de notre parcours heurté, dû à la traite négrière, à la colonisation. En surmontant ces cataclysmes, en les travaillant à rebours, la “Renaissance Haitienne ” prend un sens concret en nous ramenant à des valeurs essentielles, telles que la solidarité, le partage, le respect des aînés, le consensus.

A partir de là, on peut engager le combat démocratique pour l’expression plurielle, pour l’Etat de droit, pour la tenue d’élections équitables et, ne l’oublions pas, pour le travail bien fait et la responsabilité assumée par chacun. Il s’agit donc d’enraciner ce que nous voulons construire dans ce qui est notre patrimoine commun. Parce que sans des Haitiens fiers d’eux, sans une Haiti qui a confiance en elle, notre pays ne pourra pas se développer.

Pour honorer le 1er Janvier 1804 vous avez trois (3) devoirs à accomplir, à savoir,

un devoir de conscience,

un devoir de mémoire

un devoir de Relève.

Devoir de Relève Ce devoir vous demande de léguer à vos enfants une Haïti développée, industrialisée, stable et riche. Pour y arriver vous aurez de grandes batailles à gagner avec les armes de l’esprit. Vous aurez aussi de grandes innovations à faire. Bref, c’est tout à faire ou à refaire; car depuis que la force, l’intelligence, l’audace et l’union ont été ensevelies au Pont Rouge, en octobre 1806, c’est la gabegie qui a régné en Haïti, pendant tous les deux siècles, après cette tragédie.

Devoir de mémoire Ce devoir vous demande de vous rappeler et de raconter aux autres les différentes phases, les principales batailles et autres évènements qui ont jalonné le chemin de la liberté, depuis le lointain départ avec les marrons de la liberté, durant la nuit des temps jusqu’à l’arrivée aux Gonaïves, le 1er janvier 1804 avec l’illustre libérateur Jean Jacques Dessalines.

Devoir de conscience Ce devoir vous demande de prendre conscience de l’importance de la déclaration d’indépendance, le 1er Janvier 1804, aux Gonaïves, quarante quatre jours après la capitulation du général français Rochambeau à Vertières. En vérité, aucun texte littéraire, aucun discours, ni aucune éloquence ne peut traduire toute la dimension énorme de l’apothéose du 1er Janvier 1804 aux Gonaïves. Toutefois, notre conscience nous permet d’admirer les 12 auréoles de lumière de cet événement inédit, à savoir : 1- Le 1er Janvier 1804 aux Gonaïves, c’était le jour de la déclaration solennelle de l’indépendance d’Haïti. A cette occasion le général Jean Jacques Dessalines a écrit, en lettres d’or, dans le livre de la légende des temps modernes ces cinq merveilleux mots : Haïti, Etat indépendant et libre.

2- Le 1er Janvier 1804 c’était le jour de la désignation du premier chef d’Etat d’Haïti, Jean Jacques Dessalines, au titre de gouverneur général à vie.

3- Le 1er Janvier 1804 a fait d’Haïti le soleil qui a éclairé tous les peuples d’Amérique et d’Afrique, assoiffés de liberté et d’indépendance.

4- Le 1er Janvier 1804 a réalisé une « première mondiale », à savoir : la naissance du premier Etat de race noire des temps modernes.

5- Le 1er Janvier 1804 a réalisé une autre « première mondiale » à savoir qu’en plus de 340 années d’abjection humaine et de barbarie de l’esclavage, la lutte libératrice de Dessalines a été la première et la seule qui a connu la victoire.

6- Le 1er Janvier 1804 a consacré l’échec des troupes expéditionnaires de Napoléon Bonaparte qui possédait la meilleure armée du monde d’alors.

7- Il a consacré la fin de la colonisation de la France qui a commencé en1697 avec le traité de Ryswick.

8- Il a consacré la liberté pour toujours pour toute la population indigène.

9- La révolution du 1er Janvier 1804 a été un tremblement de terre qui a secoué l’ordre mondial qui était colonisateur et esclavagiste.

10- Il a permis à la partie Ouest de l’île de reprendre son ancien nom indien : Haïti.

11- Le 1er Janvier 1804, c’était la réalisation de la grande utopie de l’indépendance et c’était aussi le triomphe de l’audace, le triomphe de la volonté, le triomphe de l’union et le triomphe de l’optimisme. Oui, oui, mille fois oui, une utopie peut se réaliser !

12- Le 1er Janvier 1804 témoigne que le peuple haïtien est un grand peuple qui possède assez de ressources mentales pour gagner encore de grandes batailles qui aujourd’hui semblent très utopiques.

“En Haiti, le rêve à notre portée, c’est de nous nourrir et vêtir convenablement, de vivre en paix et dans la sécurité, d’avoir accès à l’éducation de base et à des soins de santé, le tout dans un espace de droit respecté, de liberté de pensée et de circulation. Nous devons rester conscients du fait que nous n’existons qu’en tant que membres d’un groupe, que nous dépendons les uns des autres. Sinon, nous ne vaincrons jamais les fléaux tels que la mortalité infantile, le paludisme, le sida, le cholera. Haiti doit progresser, guetter les avancées technologiques et, en même temps, garder à l’esprit son extrême pauvreté, les besoins prioritaires.

Ce n’est pas facile.

Henry Beaucejour