Rentrée des classes 2019: beaucoup d’élèves vont la rater!

591

Le Ministre de l’éducation nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) Pierre Josué Agénor Cadet a fixé la rentrée pour l’année académique 2019-2020 au lundi 9 septembre 2019. Toutefois, selon les indicateurs disponibles, beaucoup d’élèves ne pourront pas intégrer leurs salles de classe à la date fixée.

Le calendrier scolaire 2019-2020 prévoit pour une année académique avec 189 jours de classe et 11 jours de congé. Il y aura aussi 945 heures d’enseignement pour le fondamental et 1,134 h pour le secondaire. Malheureusement des élèves commencent déjà à rater des heures de cours.
Les observateurs sont unanimes! La rentrée est timide! La cherté de la vie, le chômage, l’insécurité et le non paiement des beaucoup d’employés de l’administration publique y est pour beaucoup.

Avec la dévaluation de la gourde, le taux d’inflation a atteint un seuil record. Les prix des produits et services ont augmenté tandis que le salaire n’a pas été ajusté. Le maigre salaire de ceux qui ont un emploi n’arrive plus à leur permettre de subvenir aux besoins de leur menage. Malgré la publication de la loi portant sur la régularisation des frais scolaires, les directeurs des centres d’enseignement ont augmenté les coûts des frais de scolarité. Comme conséquence le jour même de la rentrée beaucoup de parents n’ont pas encore versé une gourde à l’économat de l’institution que fréquente leur progéniture.

Tous les prix ont cru. Les fournitures scolaires sont eux aussi suivis dans la tendance. Pourtant, certains n’ont pas de source de revenu. La grande majorité d’entre eux ont inscrit leurs enfants dans des écoles publiques. Ces dernières dans une forte proportion ont gardé leurs portes fermées ce lundi. Parmis celles qui ont ouvertes leurs portes, certaines ne permettent l’accès qu’aux correcteurs des copies des ajournés  du Bac.

Rien ne semble faciliter les choses aux parents, ceux du secteur informel au Centre-ville de Port-au-Prince n’arrivent pas à écouler leurs produits. Les bandits qui règnent en maître et seigneur dans la zone décourage marchands et acheteurs 

Pour assombrir le tableau des employés de l’administration publique attendent encore leurs chèques! Tel est la situation en ce premier jour de classe. La rentrée n’est pas la réalité de beaucoup d’enfants.