SOFIDAI métamorphose d’AGRITRANS RAFLE 100 millions US?

604


Quand il faut trouver des stratagèmes pour s’enrichir illicitement, apparemment le Président et son entourage font preuve d’une imagination prolifique. Malheureusement, meme quand ils font le mal, ils le font mal. Ils ont laissé des traces et la Commission éthique et anti-corruption au Sénat de la République en a pris note. Le Sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue, a écrit au Président du Grand Corps pour exiger que lumière soit faite sur certaines anomalies liées au traitement du dossier de la SOFIDAI à la BRH.  Cette société partageant au moins trois  personnalités du conseil d’administration d’AGRITRANS a attiré l’attention de l’élu qui réclame des explications.


La Commission Ethique et Anti-corruption du Sénat de la République peut s’enorgueillir d’ajouter une autre réalisation à son bilan. Celle qui a réalisée les deux premiers rapports sénatoriaux sur la dilapidation des fonds PetroCaribe et révélé les scandales de corruption liées à l’attribution du contrat de réalisation des cartes d’identification nationale à la firme Dermalog ne chôme pas. Dans sa correspondance en date du 5 septembre 2019, son Président sollicite du Sénateur Cantave une  « urgente intervention auprès du Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti, M. Jean Baden Dubois, afin qu’il fournisse des explications susceptibles de justifier des avantages accordés à la SOFIDAI (Société de Financement et de Développement Agricole et Industriel S.A.) au détriment d’autres structures légitimes de financement de l’Etat Haïtien.  Il convient de noter que la SOFIDAI, société privée, relativement récente (moins d’une année d’existence), et «inconnue » du secteur financier, bénéficie de l’endossement de la BRH; au point d’être accréditée sur la page web de la Banque comme une référence institutionnelle en financement. » 

     
Certaines anomalies ont poussé les Sénateurs  à entreprendre cette démarche. « A titre d’exemple, veuillez noter  que la composition du Conseil d’Administration de la SOFIDAI, appelé désormais à gérer des millions de dollars avancés par la BRH, à un taux largement préférentiel, est quasiment le duplicata du Conseil d’Administration de la société AGRITRANS, objet de plusieurs scandales de corruption (UCREFF, CSC/CA et Commission Sénatoriale…) »  lit-on dans la lettre. 


Pour justifier ses affirmations le Sénateur de l’Artibonite Youri Latortue, signataire de la Correspondance, livre les noms de 3 membres du Conseil d’Administration d’AGRITRANS qui sont eux aussi les membres du Conseil d’Administration de SOFIDAI. En plus de cette similitude au niveau du Conseil d’Administration le siège social de la SOFIDAI est à la rue Dalencourt de Bourdon, à Port-au-Prince, exactement comme AGRITRANS.


Soucieux de vérifier si la BRH est au cœur d’une stratégie de détournement de fonds publics, aux cotés de personnes déjà  indexées par la justice haïtienne les élus ont entrepris cette démarche. Vivons-nous une autre saison de la série de corruption de l’équipe au pouvoir ? Celle-là promet d’être longue et riche en rebondissement.

Sent from my iPhone