Les pouvoirs publics et la PNH se sentent impuissants face aux rodéos KIDNAPPING en Haiti

358

En plus des gangs armés qui terrorisent les citoyens, le kidnapping est devenu un fléau qui fait couler de larmes et ronge sauvagement les familles haïtiennes durant ces dernières semaines. Écolier, universitaire, salarié et patron ne sont pas épargnés.

Exprimant leur vive inquietude, des membres de la population ne savent à quel saint se vouer. A chaque 48h plusieurs cas d’enlèvements sont enregistrés.

Un nouveau cas de kidnapping a été signalé le mardi 11 fevrier 2020 aux environs de deux heures PM à Delmas 60. Il s’agit d’un mineur qui revenait de l’école.

On nous rapporte l’enlèvement suivi de séquestration, samedi dernier, de cinq fidèles de l’église “Le Phare” de la Cité, située à Martissant 7. Les ravisseurs avaient exigé une forte somme d’argent en échange de la libération des capturés.

L’un des membres de cette Église Jean Rubens Eugène qui apportait aux kidnappeurs le rançon réclamé a été tué par les kidnappeurs.

Le corps inerte de ce jeune volontaire a été retrouvé baignant dans son sang tôt dans la matinée du mardi 11 février 2020 à la 4eme avenue Bolosse, Martissant.

Le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Jean Roudy Aly a informé que la Police Nationale va sévir contre les kidnappeurs, au cours d’une conférence de presse ce mardi.

Le garde des sceaux de la république a affirmé que la cellule contre enlèvement et le service de renseignement de la PNH, vont redoubler d’effort en vue de faire face au climat d’insécurité qui prévaut actuellement dans le pay