Hommage à ces infirmiers et infirmières modèles d’Haïti

318

Douze (12) infirmièrs (ères) ayant à leur actif un curriculum vitae très enrichissant dans le secteur de la santé en Haïti, ont été honorés, ce dimanche 23 mai 2021, par  le Comité Organisateur du Projet 12 mai – 12 infirmiers (ères) Modèles. Les membres de cette structure qui est présidée par la jeune Infirmière Clara Guillaume ont réalisé cette grande activité, afin de mettre le projecteur sur des infirmiers (ères) Modèles en Haïti, et de leur manifester de la reconnaissance pour leur travail dans le secteur de la santé.

Ces derniers jours sur les réseaux sociaux, Clara Guillaume devient un nom qui dit beaucoup de choses dans le secteur de santé en Haïti. Cette jeune dame,  s’est convertie en militante pour défendre les droits des infirmiers (ères) en Haïti. C’est dans cette perspective qu’elle a mis sur pied le projet dénommé “12 mai-12 infirmiers(ères) modèles”, un projet dont le principal objectif est d’honorer 12 infirmiers (ères) Modèles chaque journée, à chaque journee mondiale des infirmiers (ères) célébrée le 12 mai. 

En effet, cette cérémomie d’hommage s’est déroulée autour du thème ” Vers la revalorisation de l’identité des soins infirmiers “, et ils ont éte 12 à qui devaient recevoir leur plaque ce dimanche. Citons, Mme  Djina Delatour, Mme Irma Bois , Mme Jérome Manoucheka , Mme Badette Launie , M. Brumaire Pierre , Mme  Marie Gerda Bijoux V. , Mme Chantal Saint-Valliere, Mme Veillard Manouchka, Mme Mervil Albertha , Séphora Garçon. Trois (3) d’entre eux, étaient absentes ,  il s’agit de: Mme Vertil Rosena, Mme Marie Jocelyne Arnoux et Mme  Altagrace Isidor.

La cérémonie s’est tenue dans les locaux du Banj à Delmas 66; dix (10 ) des (12)  infirmiers (ères ) ont obtenu leurs plaques d’honneur et mérite dans une ambiance conviviale, pour avoir contribué en bonne et due forme à la formation des aspirants(tes) infirmiers (ères), ou pour la qualité des soins et services qu’ils fournissent à la communauté.

Une conférence-débat a précédé la remise de plaque, et s’est tenue autour du thème du jour: “Vers la revalorisation de l’identité  des soins infirmiers “. La Miss de profession, Mydeline Alouidor, la journaliste Widsa Merisier Payen et la  modératrice Miss Gerline Felix ont constitué le panel. Aux coeurs des débats la journaliste Widsa Merisier Payen s’est accentuée sur les comportements que devrait avoir une infirmière dans l’exercice de sa profession. Selon elle, une mauvaise attitude de la part d’une infirmière, est une marque représentative de tout le secteur.

 Elles sont toujours très nombreuses les infirmières qui racontent comment certains médecins les traitent généralement en parents pauvres. En effet, la journaliste dit être consciente de ce problème mais elle croit aussi que certaines infirmières passent parfois outre des tâches qui les incombent.

Alors que le pays connaît une montée en puissance des écoles professionnelles ou universités qui forment des infirmiers (ères ), l’intervenante miss Mydeline se plaint de la mauvaise qualité de la formation donnée dans certains de ces centres. En outre, il faudra aussi penser à réguler le système de formation pour les soins infirmiers.

Plus loin, Miss Alouidor dénonce la passivité des infirmières qui n’ont jamais entamé aucun mouvement pour protester contre le salaire misérable qu’elles gagnent. Elle invite également, les professionnels de santé à s’organiser, créer des associations afin de s’investir dans la politique du pays. Ainsi des professionnels de santé vont pouvoir les représenter au plus haut niveau de l’Etat.

Pour finir, les 10 infirmiers (ères ) distingués pour la 1ère édition du projet “mai-12 infirmiers (ères) Modèles ” n’ont pas raté l’occasion  pour féliciter Clara Guillaume et son staff d’avoir fait choix d’eux comme modèle dans le domaine de la santé. Parallèlement, l’initiatrice du projet Clara Guillaume a remercié  son staff ainsi que toutes les personnes qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à la réussite de cette activité.