Une semaine après la créstion de la cellule anti-kidnapping, ce dernier bat son plein

68

Les kidnappeurs continuent de traumatiser des familles haïtiennes en toute impunité, à Port-au-Prince comme ses zones avoisinantes, les cas d’enlèvement se multiplient, toujours sous l’impuissance des autorités policières.

Rappelons que, pour tenter de stopper ce phénomène, le président de la République a annoncé lundi 5 Avril 2021, à l’issue d’une réunion spéciale du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN),  des mesures allant à la création d’une nouvelle cellule anti-kidnapping, au contrôle de fonds dans le système financier du pays et des compagnies de sécurité.

Alors que Jovenel Moïse dit disposer des informations sur les auteurs intellectuels du kidnapping, le kidnapping bat son plein et toujours aucune réponse proportionnelle pour freiner et arrêter les coupables de ce phénomène d’insécurité dans le pays.

En effet, entre samedi soir et dimanche matin, au moins 12 personnes ont été kidnappées, dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Le groupe armés « 400 Mawozo » à Croix-des-Bouquets, a enlevé ce dimanche quatre prêtres dont un français, une religieuse française ainsi que quatre membres de la famille d’un prêtre qui devaient être installés à Galette Chambon, une section communale de Ganthier. ces hommes armés exigent une rançon d’un million de dollars , avant de les libérer

« Avan nou rive nan zafè kenbe moun, fòk nou gen bon jan prèv », a affirmé le président de la république. Une semaine après la création de la cellule anti-kidnapping, ce dernier étend encore sws ailes et fait des victimes.

Jusqu’à quand?

Wallace Elie