#NouPapFèBak le leitmotiv des #PetroChallengers?

613
TOPSHOT - Demonstrators march on the streets on the fifth day of protests in Port-au-Prince, February 11, 2019, against Haitian President Jovenel Moise and the misuse of Petrocaribe funds. (Photo by HECTOR RETAMAL / AFP) (Photo credit should read HECTOR RETAMAL/AFP/Getty Images)

Depuis plus de dix mois, la jeunesse haïtienne s’est mobilisée pour trouver une réponse à la question à plusieurs milliards de dollars américains : #KotKòbPetroCaribe a? Des centaines, des milliers ont vite intégré le mouvement sur les réseaux sociaux et ont commencé à dévoiler à tous l’Haïti dont ils rêvaient !

#AyitiNouVleA  s’imposa donc comme nouvel outil de la jeunesse qui affiche sa volonté farouche de mettre fin à l’ère de la corruption sur le sol haïtien.
Les #PetroChallengers ont, ensuite, investi la rue histoire de mieux se faire entendre. La population est elle aussi entrée dans la danse! Le plus grand mouvement citoyen des dix dernières années a vu le jour ainsi que plusieurs mouvements citoyens militant pour la tenue du procès #PetroCaribe!


Suite à la grande mobilisation populaire, le Président de la République a dû enlever certains colis encombrant de son cabinet particulier, la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC-CA) a publié dans un temps record deux rapports sur l’utilisation des fonds destinés au développement de la République.
Le dernier en date a confirmé que #PetroCaribe a été la casse d’Etat du siècle et a dévoilé au grand jour la participation du premier citoyen de la nation `a la dilapidation des fonds. Suite à cette confirmation, il est devenu évident que le Président est le premier obstacle à la tenue du procès dans lequel il a sa place sur le banc des accusés. Des voix  se sont élevées pour réclamer une fois de plus sa démission et sa mise à disposition de la justice haïtienne.


Cette nouvelle étape a servi de prétexte aux #PetroDilapidateurs pour dénoncer une récupération politique du mouvement. Toujours attaché à leur volonté d’être les témoins de la réalisation du procès la population poursuit ses mouvements de protestation sur toute l’étendue du territoire. Entre temps, sur Twitter, #NouPapFèBak a fait surface. Les instigateurs, ont dans un premier message rappelé à tous la nécessité de poursuivre le combat pour la tenue du procès. Ils ont promis de ne pas reculer pour « garantir à leurs enfants et petits enfants un avenir meilleur».


Avec des messages clairs et précis, ils exigent `a la CSC-CA de commencer à délivrer les Arrêts de Débet contre les personnalités indexées dans le rapport car selon eux l’institution n’a pas le droit de chômer. Alors que l’ancien Premier Ministre, Monsieur Jean Max Bellerive a déclaré être prêt à se défendre par devant les autorités judiciaires lors de la tenue du procès, ces #PetroChallengers entendent poursuivre la lutte et semblent déclarer à leurs détracteurs que leurs manœuvres ne serviront `a rien.

#NouPapFèBak, le concept qui explique les actions des #PetroChallengers !

Sent from my iPhone