Les Nations Unies appellent à promouvoir l’information comme “Bien Public” en Haïti

15

Ce lundi 3 mai 2021, marque la 28e année depuis que la journée mondiale de la liberté de la presse a été adoptée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies soit en décembre 1993. Pour marquer cette journée, le thème retenu est “L’information comme bien public”. A travers ce thème, les Nations Unies disent entendre mettre un accent particulier sur sur le rôle des médias dans la production d’informations vérifiées au public et à la préservation du droit de la liberté d’expression. L”information a été divulguée dans un communiqué de presse en date du 3 mai 2021.

Alors que Haïti occupait la 83e place l’année dernière au classement mondial de la liberté de la presse de Reporters Sans Frontières, cette année elle chute de 4 places. Conscient de la descente d’Haïti au classement mondial de la liberté de la presse de Reporters Sans Frontières , et l’environnement de travail difficile en raison d’accidents liés au travail des journalistes, au phénomène de désinformation, et à la multiplication des discours haineux, les Nations-Unies laissent entendre que, cette situation devrait interpeller tous les acteurs afin que l’accès à l’information comme droit fondamental soit en mesure d’aider entièrement à affermir la démocratie.

En ce jour de commémoration, , le secrétaire général des Nations-Unies, M.António Guterres a saisi l’occasion pour exhorter tous les gouvernement à prendre les mesures qui s’imposent afin de protéger la liberté, l’indépendance et la diversité des médias. D’autre part, les Nations-Unies indiquent qu’elles réitèrent le besoin pressant de renforcer la protection des journalistes tout en plaidant en faveur d’une presse libre , diversifiée et professionnelle.

Pour Finir, les Nations-Unies jugent bon d’encourager le développement de structures organisée et de médias plus responsables et elles en a profité d’inviter les autorités à mettre en usage les conseils dans le cadre de l’Examen Périodique Universelle (EPU) et du Comité des Droits de l’Homme par  rapport aux droits à l’information et à la liberté de la presse en Haïti.

Sonly Moinius