Le président du sénat Joseph Lambert dit NON au référendum

102

Après que Liné Balthazar président du PHTK et le secrétaire général du conseil des ministres Rénald Lubérice aient pris position contre le référendum prévu pour juin prochain, le président du sénat Joseph Lambert se mêle de la partie et se range aussi du côté “Contre”.

“Le référendum constitutionnel est non seulement inopportun, mais aussi peu inclusif et participatif. Ce projet est mal venu, le moment n’est pas propice,” juge Joseph Lambert.

La Constitution de 1987 nécessite une refonte en profondeur, mais cela doit se faire avec la participation de l’ensemble des secteurs du pays.

Constatant une velléité dictatoriale dans le projet de la nouvelle Constitution de Jovenel Moïse, en concentrant tout le pouvoir entre les mains d’un Président de la République au détriment des deux autres pouvoirs, Joseph Lambert croit que s’il faudrait voter, il votera NON.

En effet il argue que la Constitution de Jovenel Moïse est une Constitution dictatoriale qui ouvre la voie aux abus de pouvoir et à la corruption.

Wallace Elie.