Haiti : Ces élections de la Merde…

178

Élections par-ci. Élections par là. Avant, ils s’accordent pas mal des dictateurs. D’ailleurs, c’était leur dictateur. Leur salope. Aujourd’hui, avec leurs élections, ils sélectionnent leurs salops, leurs salopards et leurs salopris qu’ils habillent d’une salopette estampillée DÉMOCRATIE. Démoncrature ! Ouais. Puisque fabriquée dans le ventre de ces criminels qui s’étiquettent “Core Group” ou Communauté Internationale, qui font du bradage des biens d’autrui, leur système économique, leur hégémonie, leur puissance.

Élections, élections, élections? Pour qui? Élections ou bal des trépassés. Pour ces jeunes crève-la-dalle qui assistent impuissants, le simpiternel défilé de salops, les pires salopards, de mafrats, de délinquants éructant sans vergogne, des flopées de promesses insensées. Qu’importe. Leur fichier criminel d’ici ou de chez le colon, les qualifie d’office pour le poste de Restavek Volontaire.
Et voilà, ces élections qui dézinguent. Qui tuent l’espoir. L’arrivée des Tèt Kale sur la scène politique a jeté un nouveau pavé dans le marigot politique en Haiti. Des deux côtés, s’exhibent ces croque-morts qui poussent nos jeunes sur les routes de l’ailleurs. Dans lea sentiers ténébreux et boisés de l’Amérique Latine, traînent les silhouettes de ces filles et fils des héros de 1804.

L’Occident est un accident. Les guerres, les génocides, les famines, l’esclavage et les crises de migrants remplissent son sombre bilan. De temps en temps pointent des chacals, des bêtes sauvages hommes et aujourd’hui, des femmes qui portent le visage lugubre des semeurs de morts. On les voit aujourd’hui, telles Hélène Lalime, Michèle Sison.

Ce sont des lâches. De vrais lâches. Oui. Ils refusent de reconnaître dans la crise des migrants Haïtiens, la conséquence de leur action. Celle d’avoir introduit au pouvoir en Haiti en 2011, les chiens renifleurs d’argent frais, des sniffers de drogues, des voleurs et bandits de grands chemins, des hommes de sacs et de cordes qui ont dilapidé 4.2 milliards de dollars des Fonds Petro Caribe. Sous l’œil malfaisant des ennemis intimes des Haïtiens: le Core Group ou Kore Gang.

Ces élections de la Merde sont programmés pour continuer à immobiliser la tête des Haïtiens au fond de la vase remplie de cette vomissure immonde Bandit Légal Tèt Kale.

Dah Vidole Gbemanyan