“Konbit Sendikal ak Popilè yo” annonce une  semaine de solidarité aux victimes des massacres et de kidnapping

30

Dans le but de porter leur solidarité aux victimes des actes d’insécurité qui ronge la société haïtienne ces derniers temps,  plusieurs organisations de l’opposition  regroupé sous l’appellation  “Konbit Òganizasyon Politik, Sendikal ak Popilè yo”, dans une note de presse en date du mardi 20 avril, demandent à la population haïtienne de se solidariser durant une semaine avec les victimes des massacres dans les quartiers populaires et kidnappings et aux persécutions  politiques auxquels font face des membres du SPNH-17.

Pour le respect de ce mouvement  baptisé ” Semaine de solidarité aux victimes des massacres et kidnappings”, le Konbit Òganizasyon Sendikal ak Popilè yo, exige aux employeurs d’emboîter le pas en fermant les portes de leurs entreprises, aux employés d’observer un arrêt de travail pour investir les rues.

En outre, les organisations formant cette structure disent appuyer les 3 journées  de protestation annoncée par la conférence Épiscopale d’Haïti du mercredi 21 au vendredi 23 avril  pour exiger la libération des religieux et les autres personnes qui les accompagnaient lors de leur enlèvement à croix-des-bouquets le dimanche 11 avril.

Cette note est signée par le professeur Josué MERILIEN, Guy NUMA, Jean Paul BASTIEN Olriche JEAN PIERRE, et Patrick JOSPEH.

Moinius Sonly