La centrale électrique Péligre prise d’assaut par des agresseurs, l’État abandonne l’État

57

La Centrale électrique de Péligre est contrôlée par des agresseurs, annonce le 16 juin 2021 Michel Présumé, directeur général de l’Ed’H sur Twitter. Même mises au courant, les autorités concernées n’ont pas levé le petit doigt.  L’État tourne le dos à l’État.

Les agresseurs ont pris le contrôle de Péligre depuis le 15 juin 2021. Ils y ont eu accès grâe à la complicité des certains agents de sécurité, devant protéger le personnel et les matériels de cette infrastructure, a fait savoir M. Présumé dans ce message.

Plus loin, toujours dans le même tweet, Michel Présumé a indiqué que les autorités concernées ont été mises au courant de cette situation. Mais n’ont rien fait, laissant ainsi cette infrastructure sous le contrôle des agresseurs.

Dans une note de l’Ed’H parue préalablement, Michel Présumé avait fait savoir que ces individus qui attaquent la Péligre sont des faussaires, révoqués de l’Ed’H pour avoir engagé de faux agents de sécurité qui reçoivent régulièrement leir salaire, sans avoir une fois travaillé. Comment ce dossier finira-t-il? Il n’est que d’attendre.