Le professeur d’origine haïtienne Samuel Pierre reçoit la médaille d’or d’Ingénieurs Canada

8

Il est le premier membre du corps professoral de Polytechnique Montréal à recevoir la récompense la plus prestigieuse remise par Ingénieurs Canada.

Professeur titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel et directeur du Laboratoire de recherche en réseautique et informatique mobile (LARIM), Samuel Pierre a reçu le lundi 28 juin 2021 le prix de la Médaille d’or pour l’ensemble de sa carrière. Cette  récompense est un signe de reconnaissance envers  les réalisations exceptionnelles d’une ingénieure ou d’un ingénieur dont le travail et l’implication ont permis d’améliorer la qualité de vie de la population québécoise, canadienne et d’ailleurs dans le monde. Samuel Pierre a aussi reçu le titre de Fellow d’Ingénieurs Canada, à titre de lauréat du prix.

La participation active et influente de Samuel Pierre dans la communauté témoigne de son attachement profond envers son pays d’origine, Haïti. À titre de président-fondateur de l’organisme GRAHN-Monde, dont la mission est de travailler à la reconstruction d’Haïti en vue d’améliorer progressivement les conditions de vie de la population, il contribue à la reconstruction de la perle des Antilles, en misant sur l’éducation.

« Je me réjouis de recevoir cette prestigieuse distinction qui fait aussi honneur à mon alma mater, Polytechnique Montréal. Cet honneur est double puisque c’est la première fois que la Médaille d’or est octroyée à un professeur de Polytechnique. De plus, la dernière fois que ce prix a été décerné à un francophone remonte à 2012 », déclare Samuel Pierre.

A noter que la dernière personne de la communauté de Polytechnique Montréal à recevoir ce prix est feu Robert L. Papineau, qui fut directeur général de notre établissement de 2002 à 2007, en 2007. Feu Bernard Lamarre, ancien président du conseil d’administration de Polytechnique (2002 à 2012) et diplômé de Polytechnique (Po 52), a également reçu la médaille en 1985. La diplômée Micheline Bouchard (Po 78), en 2000, le diplômé J. V. Raymond Cyr (Po 58), en 1987, et le diplômé feu Camille A. Dagenais (Po 46), en 1984, ont aussi reçu cet honneur.