Plus de 150 jours sans gouvernement! A qui la faute?

728
NEW YORK, NY - SEPTEMBER 25: (EDITORS NOTE: Image has been converted to black and white.) President of the Republic of Haiti H.E. Jovenel Moise speaks onstage during the 2018 Concordia Annual Summit - Day 2 at Grand Hyatt New York on September 25, 2018 in New York City. (Photo by Leigh Vogel/Getty Images for Concordia Summit)


Depuis le 18 mars 2019, il n’y a pas de gouvernement en Haïti. La Chambre des Députés a renvoyé le dernier Premier Ministre ratifié, Monsieur Jean Henry Céant et, depuis lors il y a un vide au niveau de la primature. Jean Michel Lapin a été nommé mais n’est pas parvenu à obtenir la validation du parlement. Face à l’évidence de son échec, il a remis sa démission au Président de la République qui s’est empressé de nommer Fritz William Michel Premier Ministre par arrêté en date du 22 juillet 2019. Depuis lors, ce dernier n’a pas encore finalisé le document de sa politique générale.

Le Premier Ministre est avant tout le chef du  Gouvernement. Il “dirige l’action du Gouvernement” (art. 21 de la Constitution). À ce titre, il est chargé de fixer  les orientations politiques essentielles. Il doit également assurer la coordination de l’action gouvernementale à travers les autres Ministères. N’étant pas le supérieur hiérarchique des autres ministres, il ne peut en aucun cas leur imposer de prendre une décision qu’ils ne veulent pas assumer. Toutefois le chef de la Primature peut proposer leur révocation au Président en cas de faute grave. 


Le Premier ministre assure aussi l’exécution des lois et exerce le pouvoir réglementaire, sous réserve de la signature des ordonnances et décrets délibérés en Conseil des ministres par le chef de l’État. Il peut, de manière exceptionnelle remplacer le Président à la présidence du Conseil des ministres. Le Premier Ministre est aussi responsable de la sécurité nationale. Il préside le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) la plus haute instance de l’institution de maintien d’ordre. Voilà, in extenso, les attributions du Résident de la Villa d’Accueil. 

Depuis plus de cent cinquante jours, il n’y a aucun citoyen ayant les pouvoirs légaux d’exécuter ces tâches. Face à cette situation, divers secteurs et entités de l’Etat cherchent à se déresponsabiliser et s’accusent mutuellement.

L’Exécutif rend responsable de cette action le Parlement plus particulièrement la minorité de l’opposition. Aux yeux de certains responsables de ce pouvoir, nous faisons face à cette situation à des sénateurs qui ont boycotté les séances de présentation de l’énoncé de Jean Michel Lapin. Pourtant malgré sa majorité qui a fait le sale boulot de renvoyer le Premier Ministre Jean Henry Céant, le pouvoir n’est pas arriver à faire avaler le cabinet du PM nommé Lapin malgré certains remaniements.

Trois semaines après sa nomination, Fritz William Michel n’a toujours pas pu finaliser le document de présentation de sa politique générale. Le vent de remaniement de son cabinet souffle. Le peuple à un mois de l’ouverture des classes ne sait à quel saint se vouer. 

L’insécurité, le chômage et la vie chère sont le quotidien d’une population laissée pour compte.