Port-au-Prince : Marche pacifique de plusieurs milliers de catholiques.

529

Comme annoncé, les religieux de l’Église catholique romaine ont accompagné leurs fidèles dans les rues de la capitale haïtienne. Pour exiger que “quelque chose change en Haïti maintenant” les milliers de chrétiens ont  marché pour l’avènement d’une ère nouvelle en Haïti.

Face à l’ampleur des protestations suite à l’annonce de l’interdiction des évêques de sortir dans les rues, les organisateurs de la marche, avec la bénédiction de Monseigneur Max Leroy Mésidor ont décidé de modifier uniquement le parcours prévu et ont lancé la marche. Après la prière et les consignes les fidèles ont emboîté les pas des religieux. Les pressions des proches du pouvoir en place n’ont pas eu l’effet escompté.

Des milliers de catholiques issus de plusieurs églises de l’archidiocèse de Port-au-Prince ont investi les rues de la ville lors d’une marche pacifique organisée ce mardi matin vers 10 heures. 

Les fidèles ont troqué les habituels branches d’arbres et pancartes pour leurs chapelets. Durant tout le parcours, ils ont affirmé leur foi en Jésus-Christ et sollicité l’intercession de la vierge Marie ainsi que l’intervention de Saint Michel Archange.  Les chants liturgiques se sont imposés dans les artères empruntés par le convoi.

De l’Église de Christ-Roi à la Cathédrale transitoire de Port-au-Prince les milliers d’adeptes à la religion catholique ont affronté les ardeurs du soleil de plomb pour faire entendre leur voix et demander l’intervention de la divine miséricorde pour que prenne fin les mauvais jours que connait le pays. Avec une célébration eucharistique, les initiateurs ont clôturé la marche. Dans son homélie du jour, Monseigneur Max Leroy Mésidor, Archevêque de Port-au-Prince, n’a pas été tendre avec Monsieur Jovenel Moïse.

De plus en plus de secteurs haussent le ton pour exiger un dénouement de la crise. Malgré leurs désaccord sur le fond de leur croyances, le secteur religieux semble être d’accord sur une chose: le Président doit tirer sa révérence.